Aquitaine

Depuis quelques mois, j'ai remarqué que quelques entreprises d'Aquitaine consacrent un budget à investir dans leurs infrastructures. En temps normal, ces investissements ne sont pas rares mais dans la situation économique actuelle, de tels investissements sont le signe que les grands groupes ont encore des ressources. Lindt investit 70 millions d'euros dans sa nouvelle usine à Oloron-Sainte-Marie et Thales 200 millions d'euros en Gironde pour regrouper ses 2 principaux sites.

Ces 2 entreprises animent leurs régions respectives sur le plan économique. Néanmoins, elles ne sont pas les seules à investir. Certes les sommes déployées par les autres entreprises sont moins conséquentes, mais elles restent proportionnellement importantes pour les entreprises qui les déploient.

Aujourd'hui, la situation économique de crise ne pourra se résorber que par la volonté des entreprises françaises à déployer les moyens, les techniques de pointe au rendement de haute performance. La production de masse n'est plus l'avantage d'antan concurrencé par les pays émergents. Il faut revoir les stratégies et s'orienter sur de la nouvelle technologie, des productions de qualité avec un taux de rebus le plus faible.

Le service R&D des entreprises devient un atout majeur dans cette optique de développement. Il sera dans les années à venir le service qui connaîtra la plus grande expansion au sein des groupes industriels.

 Source :